Meilleur Temps - 7 : Janvier - Février 2017

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Soyez informé de la mise en ligne de votre prochain E-Mag

Envoyer Fermer

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Actus

  • Visuel_01_FINAL_1.png
    Horlogerie

    La Lornet, une nouvelle montre (grand) bisontine

    « Un calibre conçu, fabriqué et assemblé en France », tel est le credo des fabricants de la Lornet – la LA-01 -, montre automatique fabriquée à Besançon et sortie sur le marché en novembre dernier, après deux ans de travail. Une nouvelle marque portée par trois jeunes associés, Anthony Simao, Mikael Bourgeois et Benoit Monnet qui ont fait le pari de créer une montre haut de gamme française. Elle l’est pour l’instant à 80 %, le reste, concernant la partie échappement (barillets, inverseur et balancier), provient de Suisse. Du jamais vu depuis la fin de la maison Lip, en 1977. Eléments techniques, boitier, bracelet, aiguilles, couronne mais aussi axes et rouages sont made in Grand Besançon ou Pays horloger, du côté de Morteau/Maîche et jusque dans le Jura pour les écrins. En attendant la sortie d’un modèle Sport et Moderne pour les hommes et d’un modèle femme déjà en programmation pour début 2017
    www.lornet-watches.com

  • 2016-09-17---006.JPG
    Littérature

    Leïla Slimani, Besançon avant son Goncourt

    Ceux qui ont lu Chanson douce savent bien que le dernier roman de Leïla Slimani est à mille lieues de l’univers ouaté de la berceuse d’Henri Salvador. Chez elle, il est question de Louise, une nounou qui cache une part d’ombre derrière les apparences. S’ouvrant sur un drame dès les premières pages, ce thriller ancré dans la vie quotidienne a remporté le Prix Goncourt 2016. Quelques semaines avant, Leïla Slimani était venue à la rencontre des Grand Bisontins, à l’occasion du premier salon « Livres dans la Boucle ». Certains lecteurs avisés ont ainsi pu se faire dédicacer son livre avant sa belle consécration. Retour en images.

  • crue-besanoon_1910-2010_illustration-3.jpg
    Infrastructure

    Des repères de crues dans Besançon

    Témoins historiques des grandes crues passées, les repères de crues sont des marques destinées à faire vivre la mémoire des inondations. Elles permettent aux citoyens d’être vigilants en cas de nouvelles montées des eaux, avant que les seuils ne deviennent critiques. Vingt nouveaux repères de crues, des disques en métal de 8 à 20 cm, seront installés sur les façades courant février à Besançon, dans et autour de la boucle mais aussi à Velotte et aux Prés-de-Vaux. Estampillées PHEC (Plus hautes eaux connues), ces pastilles rappellent ainsi les seuils de la crue centennale de 1910 ou de la crue cinquantennale de 1990.

  • part-par-par8085814-1-1-0.jpg
    Prévention

    Agir pour ne pas laisser partir

    Du lundi au vendredi de 9 h à 18 h, un numéro vert gratuit et confidentiel depuis un poste fixe - le 0 800 005 696 - vient en aide aux personnes en quête d’information ou désirant signaler une situation alarmante en terme de risque de radicalisation. Créé en avril 2014 par le ministère de l’Intérieur, le Centre national d’Assistance et de Prévention de la radicalisation a pour missions d’écouter, de conseiller, de renseigner sur les conduites à tenir et de recueillir les signalements de situations inquiétantes qui pourraient menacer un membre de la famille ou un proche.
    En savoir plus : interieur.gouv.fr

  • cas_restos_du_coeur_identite_nousvoila_pme_d6b4a72fb4.png
    Solidarité

    6e dîner des Restos du Cœur

    Le principe est toujours le même et cette 6e édition n’y déroge pas. Le mardi 7 février au Kursaal (19 h 30), à l’invitation des Restaurants du Coeur du Doubs, faites partie des 240 convives qui prendront part à un dîner gastronomique solidaire concocté bénévolement par plusieurs grands chefs de la région. Apéritif, menu haut de gamme, vin, café, friandises et animation : les 95 € demandés permettront d’offrir… 95 repas aux personnes en difficulté. Lors de l’édition 2016, ce sont ainsi quelque 20 000 repas qui avaient été financés. Pourquoi pas faire mieux encore cette année en répondant massivement à l’appel des Restos ?

    Réservations avant le 20 janvier auprès de Bernard Guyon (responsable départemental) au 03 81 41 92 11 ou 06 88 86 96 22 ou ad25.siege@restosducoeur.org

BlocMarque_1000x400px.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même